Alpha Kabinet KEITA
Ambassadeur du Next Einstein Forum

Médecin Biologiste, Chercheur des Universités de Montpellier et de Conakry affecté au
sein de l’UMI233 TransVIHMI (http://www.transvihmi.ird.fr/equipes/equipe-1-diversitegenetique-
du-hiv-emergence-des-retrovirus-et-autres-pathogenes) de l’Institut de
Recherche pour le Développement (https://www.ird.fr) . Il travaille en Guinée sur le projet
PostEbogui « (Re)Vivre après Ebola : Evaluation et accompagnement des patients déclarés
guéris d’une infection par le virus Ebola en Guinée » et sur le projet RESERVOIR « Virus
Ebola à l’interface Homme-faune sauvage en Guinée ». Il est responsable du Laboratoire
de Virologie Moléculaire « One Health » à l’Institut National de Santé Publique de Guinée
et a fortement contribué à la création du Centre de Recherche et de Formation en
Infectiologie de Guinée (CERFIG) dont il est le responsable des Laboratoires
(https://cerfig.org) . Il est aussi secrétaire à la communication, sensibilisation et plaidoyer
de l’Association Guinéenne de Biosûreté et Biosécurité (AGUIBIOS) dont il est membre
fondateur (http://www.aguibios.org/main.php?/Bureau-executif/) . Alpha Kabinet KEITA
est auteur et coauteur de plus 30 publications scientifiques et récipiendaire de plusieurs
prix et bourses dont la Médaille de Bronze de la Fondation Infectiopôle Sud obtenu en
2012 à Marseille (http://www.mediterraneeinfection.
com/article.php?laref=112&titre=journee-infectiopole-sud-2012) . Depuis
Novembre 2017, il est Ambassadeur Sciences et Technologie du Next Einstein Forum
pour la Guinée.

COUNTRY PROFILE

En Guinée, bien que la législation prévoie l’obligation aux enseignants des établissements
universitaires de consacrer la moitié de leur temps de travail à la recherche pour leur
promotion académique, le manque de moyens, diminue considérablement leur apport au
développement général du pays. De rares universitaires sont impliquées dans la recherche,
certains mènent des activités de recherche avec grandes difficultés et ils constituent des
exceptions. La grande majorité accomplissent uniquement leurs devoirs d’enseignement.
Dans le domaine des sciences et des disciplines technologiques, le manque de moyens et
d’équipements de recherche explique en grande partie cette situation. Pour répondre aux
défis de la compétition internationale en matière de développement, s’impose presque
comme une nécessité la prise de conscience dans les actes de l’importance de la recherche
scientifique et technologique dans la maîtrise des outils du développement. Cet état de fait
est d’autant plus important que la recherche scientifique et technologique peut couvrir des
domaines dans lesquels la Guinée n’a pas encore les moyens de mettre en place des
institutions de recherche spécialisées. Cette réalité se pose en défis constant qui sans doute
pourra être relevé dans le temps. Cependant, les bases doivent être posées aujourd’hui avec
des objectifs clairement définis favorisant l’apprentissage, la diffusion et la valorisation des
sciences.
C’est pour cette raison que nous souhaitons organiser la Semaine Africaine de la Science en
Guinée dans le but de contribuer à la mise en valeur des connaissances et de la démarche
scientifique, à la conception d’outils pédagogiques ou encore à l’entretien du dialogue entre
sciences et société.
Nous pensons qu’organiser des actions de Sensibilisation de la population et surtout de la
jeunesse à l’importance des sciences et des techniques dans nos sociétés ; favoriser l’accès
à la connaissance scientifique ; encourager les Vocations et les carrières dans le domaine
de la recherche devraient être aujourd’hui plus que jamais des priorités. Ces actions
pourraient susciter un intérêt pour les sciences et constitueraient un bon point de départ
dans la prise de conscience collective sur le rôle des sciences et technologie dans le
développement du pays.

PARTNERS
CONTACT US

DOWNLOAD ASW - Guinée POSTER